DEMANDEZ LA CARTE DE FIDELITE DOCK GAMES DANS VOTRE MAGASIN.   
Votre magasin Dock Games
Offres d'emploi
PlayStation3
PlayStation2
Xbox 360
Wii
Nintendo DS
PSP
PC
PlayStation3
PlayStation2
Xbox 360
Wii
Nintendo DS
PSP
PC
PlayStation3
PlayStation2
Xbox 360
Xbox
GameCube
Wii
Nintendo DS
PSP
PC
Inscription
Accueil
 
 
Titre
Silent Hill : Shattered Memories
Editeur
Konami
Développeur
Climax
Genre
Aventure / Action
Multi
Non
Divers
VOst français, VO intégrale disponible, Stéréo, 4/3.
15/20
 

 
  

Avec Silent Hill : Shattered Memories, la PlayStation 2 accueille probablement l’un de ses derniers grands jeux. Elle aurait pu tomber beaucoup plus mal.

Jeu mythique de la génération PlayStation, Silent Hill est l’opposé de Resident Evil. Là où ce dernier nous demandait d’échapper à une situation anxiogène, le jeu de la Team Silent exigeait au contraire que nous allions à la rencontre des ténèbres.  Le studio britannique Climax, en charge de la série depuis Silent Hill : Homecoming, signe ici une libre adaptation du hit séminal de 1999.

On incarne Harry Mason, héros du premier jeu, quelques années après sa terrifiante aventure.  Le jeu débute alors qu’il est chez son psychiatre et qu’il répond à une série de questions (« Je bois pour me réconforter », « J’ai trompé ma partenaire »…) par vrai ou faux. En fonction des réponses données, l’expérience de jeu s’en trouve modifiée et quelques lieux clés de l’aventure sont différents. C’est donc via des flashbacks découpés en chapitres que l’on revit le Silent Hill original et que l’on repart à la recherche de Cheryl, la fille disparue d’Harry. Silent Hill : Shattered Memories conserve dans une certaine mesure l’ambiance mystico-malsaine propre à la série même s’il met plus l’emphase sur l’action.  Le bestiaire est quasiment inédit (seules quelques créatures spécifiques du volet original sont de retour) et les monstres sont nettement plus rapides et agressifs. Plus que jamais Harry doit s’appuyer sur sa bonne vieille lampe de poche (la lumière effraie les créatures) et sur quelques armes de fortune pour survivre.

Pour apprécier ce nouveau volet, il faut bien évidemment éviter la comparaison avec la première trilogie de la saga. En effet, Shattered Memories a perdu sa dimension ésotérique et le jeu devient un classique film fantastique intellectuel. De ce point de vue néanmoins, il faut admettre que la sauce prend bien : le démarrage sur le divan d’un psy reste une excellente manière d’introduire l’histoire, tout comme le nouvel appareil photo d’Harry qui lui permet de scanner le décor à la recherche d’indices, le transformant en détective du paranormal. Avec un bon équilibre entre phases d’action et d’enquête, une maniabilité bien plus souple, ce nouveau Silent Hill reste un choix particulièrement recommandé aux amateurs d’horreur psychologique à la recherches de sensations ludiques un peu différentes des sempiternels « bang bang, t’es mort ».

Manu, le 17/02/2010.

 







Retour
   
 
- Mentions légales -